emag


Dans notre dernière tribune, nous alertions sur des pratiques politiques incohérentes et opaques : achats de terrain sans projet (1 million d'euros non budgétés), demandes d'autorisation de permis de construire sans plans, pour des bâtiments municipaux. Notre demande insistante, mais normale, d'information pour que nous puissions exercer notre mandat d'élus, a sans doute agacé le Maire.
Il a donc demandé au conseil municipal de lui déléguer tous les dépôts de permis concernant les bâtiments municipaux. Concrètement, les conseillers municipaux n'auront aucun mot à dire sur ces projets. Le motif avancé, alléger et accélérer les procédures, ne tient pas. Nous avons des conseils municipaux tous les mois, et l'exemple du gymnase George Hébert est parlant sur la volonté de contournement du conseil municipal. Fin 2016, le Maire demande une autorisation de dépôt de permis de construire pour le gymnase, alors que l'architecte n'avait pas été désigné ! Protestation bien sûr … Au moment où nous écrivons, le permis n'est toujours pas déposé. Et nous avons eu plusieurs conseils entre temps. Cela signifie donc que 2 ou 3 personnes seules pourront décider pour la future école ou le futur centre des mathématiques. Le manque de transparence et le refus du débat démocratique s'amplifient.
Ce pouvoir se donne des airs de concertation par des réunions publiques qui ne sont que de l'information et ne font jamais changer les projets.
Ainsi, récemment, plusieurs réunions ont eu lieu pour promouvoir les programmes immobiliers. Le pire a été atteint lors de la réunion "soi-disant" publique de commercialisation des futurs appartements Promogim rue du Général Leclerc. Dans une salle municipale, le Maire et son adjoint à l'urbanisme se sont transformés en super commerciaux du promoteur, et il fallait montrer patte blanche pour y accéder. Inadmissible ! Une municipalité doit absolument rester neutre, d'autant plus lorsqu'elle a elle-même choisi le promoteur et vendu les terrains !
Visiblement, le Maire établit ses propres règles. Son équipe suit. Jusqu'où iront-ils ?