Atsem

Le Maire et son adjointe à l’éducation ont reçu les directions d’écoles et les associations de parents d’élèves pour « discuter » du devenir des postes d’ATSEM dans les écoles maternelles de la ville.

Suite aux pistes de réflexion pour une diminution de la masse salariale de la ville annoncées notamment dans le rapport de la chambre régionale des comptes comme étant axées sur les postes d’ATSEM et de gardiens, plusieurs associations de parents d'élèves ont édité et distribué des notes d’information afin d’alerter et de mobiliser les parents contre la disparition prévisible des ATSEM en moyenne et grande section. Cela n’a pas plu du tout au Maire qui a qualifié les parents de « pyromanes qui cherchent à mettre le feu à la ville » ! Et pourtant, c’est bien dans leurs missions :
« Une association de parents d'élèves a pour objet la défense des intérêts moraux et matériels communs aux parents d'élèves….  Elles sont autorisées à faire connaître leur action auprès des autres parents d'élèves aux moyens de documents distribués aux élèves » (source éduscol : http://eduscol.education.fr/cid46934/associations-de-parents-d-eleves.html). 
Pour calmer le jeu (ou endormir les parents), la ville déclare lancer une concertation sur la « réorganisation du temps de travail des ATSEM et leurs missions ». Les parents d'élèves, les ATSEM et les équipes enseignantes seront réunis chacun leur tour. Pour les parents d’élèves, la réunion aura lieu le 23 janvier sachant que le débat d’orientations budgétaires aura lieu le 1er février et le vote du budget le 1er mars…
Les acteurs locaux sont-ils invités à une ou deux réunions en janvier histoire de laisser passer les fêtes, pour se retrouver devant le fait accompli ?