Association Eaubonne Notre Ville

15 avril 2018

Stationnement : séance houleuse au conseil municipal

Récit L'Echo régional/La Gazette du Val d'Oise

image16

Posté par EnvAsso à 16:03 - Permalien [#]

23 mars 2018

STATIONNEMENT PAYANT : NOTRE POSITION

image21

Le Maire a présenté lors de 6 réunions publiques son projet de rendre payants la plupart des parkings publics de la ville.

 

Les nouveaux tarifs et règles

Du lundi au samedi inclus de 9h à 19h30 hors jours fériés et mois d’aout.

Les deux premières heures seront gratuites puis :

3h1€, 4h2€, 5h3€, 6h4€, 7h5€, 8h6€, 9h7€, 10h8€, 10h1510€, 10h3020€

Le forfait post stationnement sera de 20€ en cas de dépassement ou de non-paiement.

- gratuité pour les voitures électriques ainsi que les places « handicapés »

- gratuité sur les parkings autour du marché les mardi matin et vendredi matin et le samedi sur les parkings des établissements sportifs.

Il est prévu un forfait résident pour les Eaubonnais, accessible aussi aux commerçants et aux salariés sur Eaubonne :

- 4€/jour ou 30€/mois ou 300€/an

 

Une réforme mal préparée

  • Aucune étude sérieuse des modes d’utilisation des parkings (qui, quand, pourquoi et pour quelle durée ?).

  • Aucun projet d'ensemble. Il n'est question pour l'instant que des parkings, pas des rues.

  • Toujours aucun budget sérieux ! (investissement et fonctionnement des horodateurs)

  • Aucune réelle concertation ! Juste des réunions d'information et "d'explication".

 

Une réforme inefficace

  • Elle n'assure pas la rotation des véhicules là où il y en a besoin (commerces), alors que la zone bleue fonctionnait.

  • Elle rend payants des parkings pas pleins aujourd'hui, qui vont se vider encore plus !

  • Les véhicules vont se reporter sur les rues adjacentes … qu'il va falloir réglementer.

 

Des conséquences néfastes

  • Le montant du tarif résident, qui s'appliquera à la voiture, est très élevé pour les familles, les commerçants et professionnels, les associations. Une belle augmentation d'impôts déguisée !
    Et ce forfait ne donnera pas accès à l’ensemble des parkings de la ville puisqu'il ne s'appliquera pas sur les parkings du Simply Market, de la mairie et du 11 novembre y compris devant la médiathèque !

  • Le Maire envisage des "dérogations", décidées arbitrairement, alors que le système de stationnement doit être simple, clair, et équitable.

 

Les élus de notre groupe et les membres de l'association Eaubonne, notre ville, s'opposent à ce projet. Nous défendrons en conseil municipal, début avril, une solution alternative.

Notre position :

REGLEMENTER LE STATIONNEMENT : OUI

DE FACON UNIFORME : NON

EN VOULANT FAIRE DE L'ARGENT : NON

EN OUBLIANT L'OBJECTIF : NON

EN CREANT DES PROBLEMES QUI N'EXISTAIENT PAS : NON

 

  • DIFFERENCIER LA REGLEMENTATION SUIVANT LES USAGES (faire une étude sérieuse)

  • PRIVILEGIER LE SYSTEME DES ZONES DE STATIONNEMENT A DUREE LIMITEE (non payantes et qui peuvent être de durées différentes)

Posté par EnvAsso à 16:43 - Permalien [#]

27 février 2018

STATIONNEMENT : retour sur les 4 premières réunions publiques

+++++++++++++++a+

 

 

 

 

Les réunions publiques organisées par la municipalité ont pour seul objet "d'expliquer" le projet de stationnement payant pour les parkings publics. Le choix du payant/non payant n'est pas à discuter, les conséquences seront vues plus tard … les habitants présents ressortent peu convaincus et en colère de ces réunions où le Maire essaie de convaincre sans proposer de concertation. Sentiment que tout est joué, que le Maire "divise pour mieux régner" par des présentations éclair des parkings concernés et limitées à un quartier à la fois.

Les nouveaux tarifs et règles
L'ensemble des parkings publics de la Ville actuellement "Gratuit", "zone bleue" ou "payants anciens tarifs" deviendront "Payant" fin juin 2018 du lundi au samedi inclus de 9h à 19h30 hors jours fériés et mois d’aout.
Les deux premières heures seront gratuites puis :
3h1€, 4h2€, 5h3€, 6h4€, 7h5€, 8h6€, 9h7€, 10h8€, 10h1510€, 10h3020€
Le forfait post stationnement sera de 20€ en cas de dépassement ou de non-paiement.
- gratuité pour les voitures électriques ainsi que les places « handicapés »
- gratuité sur les parkings autour du marché les mardi matin et vendredi matin et le samedi sur les parkings des établissements sportifs.
Il est prévu un forfait résident pour les Eaubonnais, accessible aussi aux commerçants et aux salariés sur Eaubonne :
- 4€/jour ou 30€/mois ou 330€/an

Les questions restent …
Aucun projet d'ensemble n'est présenté. Il n'est question que des parkings. L'ensemble des rues ne sera pas traité dans l'immédiat mais le Maire n’exclut pas de les rendre payantes aussi (pour faire face aux reports des parkings publics !).
Aucun budget sérieux n'est présenté. Les informations sont même différentes suivant les quartiers !

Et de nouvelles surgissent …
Le montant du tarif résident, qui s'appliquera à la voiture, est jugé conséquent par les familles, les commerçants et professionnels. Une belle augmentation d'impôts déguisée !
Et ce forfait ne donnera pas accès à l’ensemble des parkings de la ville puisqu'il ne s'appliquera pas sur les parkings du Simply Market, de la mairie et du 11 novembre y compris devant la médiathèque !
Avec un tarif cher pour les non-Eaubonnais près des gares, ceux-ci essaieront de se garer dans les rues. Pourquoi ne pas permettre de stationner avec un tarif préférentiel pour usage fréquent ?
Pourquoi passer en payant des parkings pas pleins ou sans besoin de rotation ?
Questions restées sans réponse, ou renvoyées "à plus tard"…

Il reste 2 Réunions publiques pour manifester :
1 lundi 5 mars 20h30 quartier de l’Alliance – salle piscine rue des Bussys
2 jeudi 8 mars 20h30 quartier Mont d’Eaubonne Centre-ville- salle des fêtes

Posté par EnvAsso à 12:35 - Permalien [#]

22 janvier 2018

NON au stationnement payant dans tous les parkings publics

parkinng

Le Maire d’Eaubonne et ses adjoints annoncent qu’ils ont décidé de rendre payant le stationnement sur TOUS les parkings publics de la ville (environ 1200 places).

Décision prise sans concertation préalable ni étude sérieuse des modes d’utilisation des parkings (qui, quand, pourquoi et pour quelle durée ?)

Le Maire nous dit que pour régler les problèmes de stationnement, il faut règlementer …

De faux arguments

Réglementer, oui, mais mettre certains parkings ou rues en zone bleue, c’est déjà règlementer ! D’ailleurs, bien des villes aux alentours ont fait le choix de la gratuité mais avec règlementation par zonage en créant, selon les besoins, des limitations différentes.

Et l’argument du « si on ne règlemente pas, l’argent ira à l’Etat » ne tient pas un instant ! Et notre Maire le sait très bien puisque chaque année, la ville perçoit le reversement d’une partie des amendes de police, 50 000€ étaient d’ailleurs inscrits en recettes au budget 2017 alors même que nous avons encore peu d’ASVP (agents de surveillance de la voie publique).

Des conséquences mal évaluées

Mettre tous les parkings publics en payant c’est s’exposer …

  • au risque de provoquer une diminution de la fréquentation des commerces du centre-ville

  • à voir le stationnement se déporter vers les rues adjacentes, entraînant désordre et dérangements des riverains

  • à ce que cela coûte, une fortune aux Eaubonnais aussi bien en investissement qu’en fonctionnement : frais d’installation et d’entretien des parcmètres, salaire des agents chargés de verbaliser ceux qui ne paieront pas …

  • à obtenir l’inverse du but recherché c’est-à-dire augmenter le nombre d’habitants qui iront travailler avec leur véhicule celui-ci ne pouvant plus rester sur la ville.

 

Au final ce sont tous les Eaubonnais, commerçants, habitants, contribuables qui trinqueront de cette très mauvaise idée. Il existe surtout d’autres moyens de renflouer les caisses de la ville : verbalisation des incivilités (stationnement gênant, déjections canines etc.), diminution du budget communication...

Des tarifs très élevés

Les nouveaux tarifs ont été votés le 20 décembre. En cas de défaut de paiement dans les zones de stationnement payant, les amendes, anciennement à 17 euros, sont remplacées par un «forfait post-stationnement», de 20 ou 40 euros selon la zone.

Ces nouveaux tarifs s’appliqueront dans un 1er temps aux zones actuellement payantes (autour de la gare).

Au 1er juillet, tous les parkings publics de la ville seront rendus payants. Voir les tarifs ci-dessous.

Restent plusieurs inconnues

  • Quels parkings seront mis en Courte Durée ou en Longue Durée ?

  • Certains parkings sont essentiellement occupés par les riverains. Leur stationnement deviendra payant. Est-ce nécessaire ? Y aura-t-il des tarifs particuliers pour les Eaubonnais ?

  • En longue durée, y aura-t-il des abonnements ?

Dernière chance d’amender une décision arbitraire

Il s’agit simplement de choix politique. Les élus de notre groupe se sont exprimés et s’opposeront encore à ce projet s’il n’évolue pas dans l’intérêt des habitants ! Seule une mobilisation massive de tous les Eaubonnais pourra empêcher ce projet dangereux pour notre ville. D’ailleurs une pétition d’habitants circule sur les réseaux sociaux.

Faites entendre votre voix lors des réunions publiques d’information !

  1. 12 février 20h30 quartier Cerisaie J Macé – salle des fêtes

  2. 19 février 20h30 quartier JJ Rousseau – réfectoire école JJ Rousseau

  3. 21 février 20h30 quartier Flammarion – salle gymnase du Luat

  4. 22 février 20h30 quartier Paul Bert – réfectoire école Paul Bert

  5. 5 mars 20h30 quartier de l’Alliance – salle piscine rue des Bussys

  6. 8 mars 20h30 quartier Mont d’Eaubonne- salle des fêtes

 

Les membres de l’association Eaubonne Notre Ville, rassemblés autour des élus d’opposition sont à votre écoute, n’hésitez pas à nous laisser vos avis, nous apporter vos témoignages …

 

Nous serons présents au Marché dimanche 11 février à partir de 10h30. Venez nous rencontrer.

Nouveaux tarifs de stationnement, votés au conseil municipal du 20 décembre 2017

 

 Téléchargez le tract ENV_TractStationnement_def

Posté par EnvAsso à 16:41 - Permalien [#]

06 janvier 2018

Trop, c'est trop

emag


Prévue au budget 2017, la vente des terrains Chaussée Jules César et rue du Général Leclerc au promoteur Promogim est suspendue. Jusqu'à quand ? Pourquoi exactement ? En conséquence immédiate de cette gestion calamiteuse du projet, la ville a dû combler un trou dans son budget de 7 millions d'euros ! Résultat : un emprunt de 3 millions d'euros, et plus de 4 millions entre la suppression de travaux prévus et les coupes dans les budgets des services.
Dans le même temps, on nous annonce l'aménagement du Clos de l'Olive. Là aussi, la précipitation et l'impréparation sont totales. Pas de mise en concurrence pour le choix du promoteur. Aucune comparaison, ni urbanistique ni sur le prix de vente des terrains. Au rez-de-chaussée de l'immeuble doit se trouver le poste de police municipale, mais la ville n'a pas négocié le prix de rachat de cet espace ! Dans ce secteur, le parking pour les activités associatives est supprimé. Les associations devaient être relogées à la Maison des Associations, mais les travaux pour les accueillir n'ont pas démarré. 

On nous annonce également un nouvel aménagement du Val Joli. L'abandon en 2014 de la construction du dernier immeuble au prétexte de "stopper le bétonnage" a représenté un manque à gagner pour la ville de 3.5 millions d'euros et entraîné un déséquilibre de l'opération. Aujourd'hui, le Maire n'étant plus en campagne, va remplacer les pavillons prévus pour finaliser le programme. Par quoi ? Silence ... le projet n'existe soi-disant pas. Mais il doit rapporter au moins 900 000 euros. De qui se moque-t-on ?
Toutes ces incohérences, cette légèreté dans la gestion des dossiers et ce manque de transparence sont graves.
Les Eaubonnais ont de quoi être inquiets surtout que le Maire a en projet pour 2018 une refonte du stationnement sur la ville, visant à rendre payants les parkings publics et augmenter fortement les tarifs !
Alors, au seuil de cette nouvelle année, les élus du groupe "Eaubonne, notre ville" vous présentent leurs meilleurs vœux d’une bonne et heureuse année sous le signe, nous l’espérons, d'un changement radical dans la gestion de notre ville.

 

Posté par EnvAsso à 15:47 - Permalien [#]

Meilleurs vœux pour 2018

 

Les élus d'opposition municipale et les membres de l'association "Eaubonne, notre ville" vous souhaitent une belle et heureuse année à Eaubonne. Qu'elle soit pleine de joie, de bonheur, de réussite et de projets. Que la santé vous accompagne.
Que vivre à Eaubonne soit synonyme de bien-être, de solidarité et d'épanouissement pour tous.
Tout au long de cette année, nous continuerons à agir pour cela. Nous serons à vos côtés, attentifs et à l'écoute, et vous tiendrons informés régulièrement de nos actions.

Marie-José Beaulande
Présidente de l'Association
"Eaubonne, notre ville"

Posté par EnvAsso à 12:57 - Permalien [#]

31 décembre 2017

Nouveaux tarifs pour le stationnement payant à partir du 1er janvier 2018

Les nouveaux tarifs ont été votés ce 20 décembre. En cas de défaut de paiement dans les zones de stationnement payant, les amendes, anciennement à 17 euros, sont remplacées par un "forfait post-stationnement", de 20 ou 40 euros selon la zone.

Ces nouveaux tarifs s'appliqueront dans un 1er temps aux zones actuellement payantes (autour de la gare). Au 1er juillet, tous les parkings publics de la ville seront rendus payants.

image001

image002

Posté par EnvAsso à 14:58 - Permalien [#]

19 novembre 2017

Le journal de l'association - N°7 novembre 2017

Téléchargez le journal au format PDF ENV_journal7

 

 

 

  • Stationnement : changement au 1er janvier
  • Les grands travaux : décryptage
  • Eaubonne rues propres
  • Désillusion durable
  • Communiquer à «tous» prix
  • Voirie : demain, peut-être
  • Et ça continue, encore et encore …
  • Périscolaire : attention danger
  • Carte scolaire : copie à revoir

 

Posté par EnvAsso à 17:07 - - Permalien [#]

07 novembre 2017

De pire en pire

emag


Dans notre dernière tribune, nous alertions sur des pratiques politiques incohérentes et opaques : achats de terrain sans projet (1 million d'euros non budgétés), demandes d'autorisation de permis de construire sans plans, pour des bâtiments municipaux. Notre demande insistante, mais normale, d'information pour que nous puissions exercer notre mandat d'élus, a sans doute agacé le Maire.
Il a donc demandé au conseil municipal de lui déléguer tous les dépôts de permis concernant les bâtiments municipaux. Concrètement, les conseillers municipaux n'auront aucun mot à dire sur ces projets. Le motif avancé, alléger et accélérer les procédures, ne tient pas. Nous avons des conseils municipaux tous les mois, et l'exemple du gymnase George Hébert est parlant sur la volonté de contournement du conseil municipal. Fin 2016, le Maire demande une autorisation de dépôt de permis de construire pour le gymnase, alors que l'architecte n'avait pas été désigné ! Protestation bien sûr … Au moment où nous écrivons, le permis n'est toujours pas déposé. Et nous avons eu plusieurs conseils entre temps. Cela signifie donc que 2 ou 3 personnes seules pourront décider pour la future école ou le futur centre des mathématiques. Le manque de transparence et le refus du débat démocratique s'amplifient.
Ce pouvoir se donne des airs de concertation par des réunions publiques qui ne sont que de l'information et ne font jamais changer les projets.
Ainsi, récemment, plusieurs réunions ont eu lieu pour promouvoir les programmes immobiliers. Le pire a été atteint lors de la réunion "soi-disant" publique de commercialisation des futurs appartements Promogim rue du Général Leclerc. Dans une salle municipale, le Maire et son adjoint à l'urbanisme se sont transformés en super commerciaux du promoteur, et il fallait montrer patte blanche pour y accéder. Inadmissible ! Une municipalité doit absolument rester neutre, d'autant plus lorsqu'elle a elle-même choisi le promoteur et vendu les terrains !
Visiblement, le Maire établit ses propres règles. Son équipe suit. Jusqu'où iront-ils ?

Posté par EnvAsso à 16:09 - - Permalien [#]

29 septembre 2017

Où va notre ville ?

emag

Surprise au conseil municipal du 28 juin dernier : le Plan Local d’Urbanisme (acte majeur qui régit les règles de constructions pour la ville) était placé en 26e et dernier point ! Pourtant, depuis longtemps, les sujets prioritaires sont abordés en début de séance, tant par respect pour le public que pour garantir la qualité des débats sur des points importants.
Mais le Maire ne voulait visiblement pas de débat ! Ce PLU a donc été approuvé en catimini à 2h du matin, alors que ce n'était pas une formalité …
Le projet de PLU a été modifié suite à l'enquête publique et à l'avis des Personnes Publiques Associées, au premier rang desquelles, l'Etat.
La protection additionnelle des quartiers pavillonnaires a été fortement réduite puisque les mesures, que nous estimions déjà à très faible impact, ont été "assouplies". La densification rapide de la ville, elle, est toujours là. Nous avons rappelé que cette volonté politique aurait dû être exprimée au moment de la campagne électorale. Mais non, le Maire a communiqué sur "stop au bétonnage" et les Eaubonnais ont cru qu'il reviendrait sur ce que nous appelions la "densification raisonnée". En fait, il l'a intensifiée ! Les Eaubonnais ont été trompés, et ce sera la marque de ce PLU.
Cela pose la question de la confiance, celle que l'on doit avoir dans la parole du Maire.
Confiance aussi dans sa capacité à gérer la ville, avec son équipe.
Nous nous sommes déjà interrogés sur les décisions sans préparation ni concertation. Elles ont atteint des sommets ce soir-là, avec l'achat de 2 terrains pour un montant de 1 million d'euros non budgétés, alors que le budget a été voté il y a 2 mois. Pour l’un de ces terrains, 3 motifs différents nous ont été donnés. Est-ce bien sérieux ?
Et cela a continué avec une nouvelle demande d’autorisation de permis de construire sans présentation du moindre plan ! Les travaux sont peut-être pertinents, mais sans description de la réalisation, comment se prononcer ?
Par une communication massive et orientée, le Maire cherche à faire croire que tout va bien. Mais derrière cette apparence trompeuse, la réalité suscite de vives inquiétudes. Nous redoublerons donc de vigilance en cette rentrée et vous tiendrons informés.

Posté par EnvAsso à 14:24 - - Permalien [#]
Tags :